La biographie de Renaud. Compréhension écrite

Choisis une seule réponse parmi celles proposées

La vie de Renaud Séchan


C'est le premier porte-parole d'une jeunesse dont le verlan est la langue principale. Discrètement engagé, tendrement raleur, le chanteur "énervant" atteint, en 2002, des sommets de popularité exceptionnels lors de son retour discographique après les années sombres et alcoolisées.

Il naît Renaud Séchan, le 11 mai 1952 à Paris dans le XIV ème arrondissement, en même temps qu'un frère jumeau, David. La famille compte en tout six enfants. Leur père est professeur d'allemand, et auteur de romans policiers.

Déjà anar
La scolarité de Renaud n'est pas brillante. En effet, dés l'école primaire, il ne manifeste pas une forte envie de travailler. Son père, "anarcho-socialiste", comme le dit le chanteur lui même, lui inculque une méfiance certaine envers les forces de police, les militaires et l'ordre en général. Dés 1967, quand il redouble sa classe de 3ème au Lycée Montaigne à Paris, Renaud est déjà féru de politique. Les choses vont se bousculer en 1968 lors des événement de mai. Pendant un mois, il participe activement au mouvement insurrectionnel des étudiants et vit dans l'Université de la Sorbonne comme beaucoup d'autres. C'est à cette occasion qu'il écrit sa première chanson avec pour tout accompagnement sa guitare.

En 72 et 73, l'avenir de Renaud est loin d'être déterminé. Renvoyé de son travail, il fréquente les bistrots, rencontre ses copains et écrit pour leur plaisir, quelques chansons. Avec un de ses amis accordéoniste, Michel, ils commencent à faire la manche dans les rues de Paris. Ils rencontrent un franc succès auprès des jeunes et même des plus âgés qui voient dans ce duo le renouveau de la chanson de rue.

Camarade
Le producteur de Coluche, Paul Lederman les remarque un jour où ils sont venus faire la manche devant la file d'attente d'un spectacle de l'humoriste, qui commence à avoir un certain succès. Il les embauche en fait, sous le nom des "Trois P'tits Loulous" (un autre compère est venu renforcer le duo) comme attraction au "Caf'Conc" nouveau café-théâtre qu'il ouvre sur les Champs Elysées.Pas spécialement destiné à une carrière de chanteur, Renaud se fait pourtant remarquer par une productrice d'une maison de disques indépendante qui lui propose d'enregistrer un 33 tours.

En 1975, sort donc le premier album du chanteur qui n'a que 23 ans. "Amoureux de Paname" rassemble des chansons qu'il chantait jusque là dans la rue. Empreint des idées révolutionnaires de 68, le jeune chanteur exprime un certain ras le bol de la société telle qu'elle est dans les années 70 et évoque surtout une façon de vivre à "Paname" (Paris en argot) et évidemment en banlieue, véritable théâtre de toutes les aventures.
Laisse béton

En octobre, il sort son second album "Laisse béton". En 78, ce titre devient un tube et le révèle au très grand public. Le parler "verlan", sorte d'argot codé qui inverse les syllabes à l'intérieur d'un mot devient avec cette chanson, un phénomène de société. Sa notoriété grandissant, Renaud triomphe au festival du Printemps de Bourges en avril. Il est accompagné pour la première fois par un groupe de vrais musiciens, le groupe Oze.

Janvier 79 voit la sortie du troisième album du chanteur "Ma gonzesse". Sans doute plus tendre que les précédents, cet opus semble plus intimiste avec la chanson qui donne le titre à l'album mais aussi avec "Chanson pour Pierrot". En mars, il chante 5 jours, au Théâtre de la Ville de Paris, qui à cette occasion affiche complet. Renaud ressent un trac énorme lorsqu'il est sur scène mais instaure un dialogue avec le public, plein d'humour et de fantaisie.

L'année 80 est marquée par la sortie d'un 33 tours "Marche à l'ombre". Il renferme des titres devenus aussi célèbres que "Dans mon HLM" ou "Les aventures de Gérard Lambert". Il se produit ensuite un mois entier à Bobino en mars 80 pour répondre à l'attente de ses nouveaux aficionados. Cela donne lieu à l'enregistrement du spectacle sorti en deux disques : le double 33 tours "Live à Bobino" et aussi "Le p'tit bal du Samedi soir" où il reprend les chansons réalistes qu'il chantait à ses débuts.

Devenu chanteur populaire un peu malgré lui, Renaud fait maintenant parti de la nouvelle génération montante de la chanson française.

Morgane

L'évolution de l'artiste est incontestable : ses préoccupations son différentes, il est maintenant marié avec Dominique qui en août 80, lui donne une petite fille, Lolita. Il découvre ainsi la vie de famille et s'éloigne de la vie de bohème, entre copains et bistrots.

En 83, fort de cette sérénité nouvellement acquise, il sort un album différent des précédents. La pochette elle-même est moins dure et agressive. Il est probable que la naissance de sa fille est quelque peu changé sa façon de voir les choses. Du coup les chansons paraissent aussi plus tendres : "Morgane de toi" et "En cloque". Plus apparenté à la variété qu'au rock-folk des débuts, cet album connaît un succès sans précédent dans la carrière du chanteur. "Dés que le vent soufflera" est un énorme tube qui passe sur toutes les radios. En fait c'est environ 1,2 million d'exemplaires de l'album qui sont vendus en quelques mois. Renaud est d'ailleurs en fin de contrat chez Polydor et ce succès lui permet de signer un contrat extrêmement avantageux avec sa nouvelle maison de disques Virgin.

Le Tunnel

A partir de 1997, une longue période difficile s'ouvre pour Renaud. Souffrant du départ de sa femme Dominique, il met des années à s'en remettre et sa déprime d'alors se noie dans l'alcool.

En 1997, il donne une série de concerts en Allemagne et en Irlande. Puis disparaît de la scène toute l'année 98. En octobre 1999, Renaud démarre une longue tournée de près de deux ans à travers d'innombrables petites salles de France. Aucune date parisienne n'est prévue. Pour ce long voyage dans l'Hexagone, il est entouré de deux musiciens, Alain Lanty au piano et Jean-Pierre Buccolo ((le Titi de "la Mère à Titi") à la guitare. Le spectacle nommé "Une guitare, un piano et Renaud" se veut une compilation acoustique du répertoire du chanteur. Seules deux nouvelles chansons ("Elle a vu le loup" et "Boucan d'enfer") viennent actualiser une œuvre désormais classique. La première évoque son adolescente de fille en passe de devenir une femme, la seconde raconte le "boucan d'enfer" que fit dans sa tête le départ de sa femme…


Hexagone 2001

Aux Victoires de la musique 2001, le chanteur reçoit un trophée spécial pour son œuvre. La même année, des rappeurs consacrent un album de reprises à son répertoire : "Hexagone 2001". Enfin, et surtout, Renaud se lance dans l'enregistrement d'un nouvel album, le premier album original depuis 1994. Nommé "Boucan d'enfer", il sort le 28 mai 2002. Les chansons relatent ses colères, ses désillusions, ses tristesses et ses chagrins, ceux qu'il a tenté pendant quelques années de noyer dans l'alcool. Renaud revient donc sous les projecteurs et la noirceur de ses propos aussi bien dans ses textes que dans ses interviews révèlent un quinquagénaire blessé. Le public y est sans doute sensible car le disque se vend à plus de 450.000 exemplaire en une semaine.