La biographie de Florent Pagny

Lis le document et ensuite réponds aux questions à partir de ces informations en choisissant une seule réponse parmi celles proposées.

  

Extraits de biographie de RFI Musique

Né le 6 novembre 1961 à Chalon-sur-Saône en Bourgogne, il est issu d'une famille modeste. Il a un frère et deux sœurs. Agé d'à peine 16 ans, après une scolarité peu brillante, il décide de quitter la Haute Savoie où ses parents, ouvriers tous les deux, se sont installés en 67. Son but est d'apprendre l'art dramatique et le chant, deux activités artistiques qui le passionnent. Il est vrai que Florent n'est pas néophyte dans ce dernier domaine. Depuis l'âge de 13 ans, il chante sur tous les podiums de la région et participe aux radios-crochets. Il gagne celui qui était organisé par le quotidien régional, le Dauphiné Libéré durant le Tour de France cycliste.

A Paris, ses débuts sont difficiles. Il vit de petits boulots, trouve une chambre de bonne et s'inscrit au Conservatoire de Levallois-Perret en banlieue. Il y travaille le chant trois ans durant. Sa tessiture de voix, baryton-martin ne colle pas vraiment avec sa personnalité et son look de loubard, cuir et boucles d'oreille.

N'importe quoi

Alors qu'il est barman dans une boîte de nuit, il rencontre un découvreur de talents très connu dans le milieu du cinéma, Dominique Besnehard. Celui-ci est à la recherche de jeunes comédiens. C'est comme cela que Florent Pagny commence sa carrière d'artiste.

En 1987, il sort un premier 45 tours "N'importe quoi". Sur un texte parlant de la drogue et de ses ravages, le jeune chanteur tente de sensibiliser les adolescents à ce problème. Ce titre devient un succès que l'on entend partout. Environ un million d'exemplaires en seront vendus. Ce départ en flèche le rend extrêmement populaire. L'année suivante, sort un nouveau 45 tours "Laissez-nous respirer".

Ce n'est qu'en avril 90, que Florent Pagny publie son premier album "Merci". Le titre de l'album est motivé par la satisfaction d'être arrivé là où il est et par la chance dont il puisse avoir bénéficié jusque-là. Pourtant le personnage public est parfois épinglé par la presse : entre son aventure sentimentale avec la chanteuse Vanessa Paradis et son attitude de jeune chien fou et rebelle, les journaux ne sont pas tendres avec lui. Dans la chanson "Presse qui roule", le chanteur répond à ces attaques d'une façon très claire.


En avril 94 il sort un nouvel album intitulé "Rester vrai". Il nous livre onze chansons de variété-rock qui le remettent sur les rails du succès. Sa voix toujours aussi claire et forte, permet de donner toute l'épaisseur nécessaire à des textes comme "les Hommes qui doutent" ou "Est-ce que tu me suis", chanson écrite par Jean-Jacques Goldman.


Chanteur populaire

Après ce fort engouement du public, Florent Pagny sort un nouvel album en octobre 1997, "Savoir aimer". Pour cet opus, le chanteur a fait appel comme auteur et compositeur à Pascal Obispo, Zazie et encore Art Mengo. Interprète de talent, il lui faut désormais et impérativement, travailler avec des artistes de qualité. Le premier simple, du même titre que l'album, entre directement à la première place des charts français, seulement une semaine après sa mise sur le marché. Cet énorme succès public est récompensé par la Victoire de la musique du Meilleur Interprète Masculin que Florent reçoit le vendredi 20 février 98.

Fort des quelques 1,4 million d'exemplaires vendus du dernier album, Florent Pagny apparaît dorénavant comme une star en France.


Florent boude

En novembre 2000, paraît un nouvel album nommé "Châtelet les Halles". Le pourquoi de ce titre est difficile à identifier d'autant plus que le chanteur a décidé de bouder les médias.Point de promotion donc cette fois-ci. Et pourtant, sur les treize titres se bousculent le gratin des auteurs-compositeurs du moment, Pascal Obispo bien sûr mais aussi Lionel Florence, David Hallyday, Gérard Presgurvic, Calogero (ex-Charts), Art Mengo, Eric Chemouni.

Quand il ne travaille pas en France, Florent se retire sur ses terres en Patagonie, vaste région du sud de l'Argentine, patrie de sa compagne Azucena.


2003 : "Ailleurs land"

S'il continue à faire de l'élevage de moutons et de vaches en Patagonie, il n'en reste pas moins un des chanteurs les plus populaires en France. Il continue à travailler avec des auteurs et compositeurs à distance. C'est ainsi qu'il sort un nouvel album en avril 2003 intitulé "Ailleurs land". Cultivant une apparence à la Manu Chao, il voudrait affirmer grâce au premier extrait "Ma liberté de penser", son indépendance face au système. Signée Lionel Florence et Pascal Obispo, cette chanson plutôt acoustique devient rapidement un tube et se place rapidement en tête du Top single français. L'album quant à lui, se place aussi en tête du Top Album.


Le chanteur se retrouve au centre d'une polémique lorsque le public apprend début 2004 sa condamnation par la justice pour fraude fiscale. Cette période est difficile pour Florent Pagny qui voit sa popularité en baisse.


2006 : "Abracadabra"

Après presque 20 ans de carrière, Florent Pagny se positionne dorénavant comme un interprète à part entière.